Cittone     

Cittone "Méthode Mézières" paru dans l'Encyclopédie Médico-Chirurgicale, Kinésithérapie-Médecine physique-Réadaptation, 26-085-A-10, 1999. 7p.

Elaborée à la suite d'une observation originale, infirmant nombre de principes classiques, surprenante à bien des égards et d'une application exigeante, la méthode de gymnastique de Françoise Mézières peut être considérée comme une analyse des troubles de la statique et de leurs conséquences pathologiques, conduisant à un traitement de type postural global ; ce mode thérapeutique tente de rétablir l'harmonie et l'équilibre des segments vertébraux et périphériques au travers de la restauration de l'extensibilité perdue des groupes musculaires hypertrophiques et plus particulièrement de ceux appartenant à la chaîne musculaire postérieure, soit anatomiquement (muscles paravertébraux), soit de façon synergique (muscle diaphragme, muscles psoas-iliaques) ; simultanément, un renforcement des groupes musculaires hypotoniques est assuré (muscles précervicaux, muscles abdominaux, muscles quadriceps) ; ce travail est rendu possible grâce à l'utilisation de postures très particulières et adaptées à chaque situation ; enfin libéré des entraves qui le bridaient, le squelette peut ainsi retrouver la mobilité articulaire nécessaire à la locomotion, la gestuelle, les mouvements de la vie quotidienne, des pratiques sportives et de l'activité professionnelle ; le retour à la liberté des effecteurs des grands systèmes fonctionnels est favorisé, de même que sont respectées les hégémonies indispensables à l'intégrité et à la plénitude de l'organisme tout entier, en particulier, l'horizontalité du regard et des canaux semi-circulaires de l'oreille interne, éléments primordiaux intervenant dans l'équilibre, l'évaluation des distances et des sons, et représentant les finalités de la statique idéale.
© 1999, Elsevier, Paris.

Site internet de Jean-Marc Cittone :
http://www.jmc-formations.it